Boudoir et chambre à coucher d'une dame chinoise, gravure occidentale d'après un dessin de Thomas Allom, 1843

Il y a tant de détails à observer dans cette gravure! La propriétaire des lieux se fait coiffer par sa suivante tout en profitant de fumer tranquillement sa pipe. Derrière elle, une collections d'objets précieux sont disposés dans un cabinet. Son environnement semble extrêmement confortable. Pour la divertir, une musicienne joue du sanxian. Dans le fond, on distingue une servante en train d'accueillir une invitée. Les jeunes femmes boiront ensuite du thé, parleront des dernières rumeurs et se mettront peut-être à jouer aux cartes, comme sur une autre gravure du même artiste.

Une femme chinoise, types de l'Extrême-Orient, Femme de la classe noble (Canton), Le monde illustré du 11 février 1865

Femme à la flûte et sa servante, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

C'est la minutie des décors qui est toujours impressionnante dans le style des peintures de Canton. La précision avec laquelle les broderies des vêtements, les accessoires et les détails des bijoux - ici le miroir posé sur la table et le collier en argent de la femme sont même rehaussés de vraie peinture métallique - qui séduisent.

Epouse de mandarin dans son intérieur et sa servante, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Procession d'un mariage chinois, tiré de l'ouvrage de M. de Mas La Chine et les puissances chrétiennes, 1861

Un peu à la manière d'une bande dessinée, se déroule le cortège complet d'un mariage traditionnel chinois. La cérémonie est rendue très vivante par cet ingénieux procédé. Une fois encore, on est pris dans la découverte de la Chine par les Occidentaux.