Ancienne coupure de presse, gravure représentant une jeune chinoise par Emile Bayard, Europe,1860

La beauté des femmes chinoises a toujours suscité beaucoup de curiosité. Elle fascine les Européens également qui cherchent à les dépeindre. L'une des principales particularités est leur belle chevelure sombre qui se prête parfaitement aux épingles sophistiquées et colorées. Dans ce domaine, on constate que toutes les fantaisies sont permises.

Epingle à cheveux avec rangée de fleurs de lotus, métal ciselé, Chine, fin de la dynastie Qing (1644-1911)

Manche brodée de femmes dans un jardin (détails), soie, Chine, fin de la dynastie Qing (1644-1911)

Epingle à cheveux traditionnelle en forme de dragon, laiton, Chine, minorité miao

Musicienne, terre cuite peinte, Chine, imitation d'objet funéraire d'époque Tang (608-906)

A l'époque Tang (608-906), les femmes portaient des coiffures élaborées et aimaient déjà à porter piquées dans leur chignon toutes sortes d'épingles savamment travaillées. Beaucoup possédaient des éléments mobiles qui accompagnaient le mouvements des élégantes. On désignait alors cette mode de "coiffures papillon".

Epingle à cheveux, métal argenté, Chine, début du XXe siècle

Epingle à cheveux en forme de fleurs, bois sculpté, Chine, années 2000

Réinterprétation d'une petite "fat lady" d'époque Tang, porcelaine moulée à couverte céladon, Chine, époque contemporaine

Epingle à cheveux représentant des motifs de bon augure, émaux sur argent, Chine, début du XXe siècle

Les canons de la beauté féminine de cette même époque étaient différents. On aimait alors les "fat ladies", ces femmes aux formes voluptueuses. 

Epingle à cheveux à motif de nuage porte-bonheur, argent, Chine, années 2000

Il existe une autre raison à l'omniprésence du motif du papillon sur les accessoires féminins qui est liée à l'histoire. On raconte que les empereurs aimaient parfois à choisir leur compagne du soir dans le gynécée en effectuant des lâchers de papillons. Les insectes désignaient l'heureuse élue en se posant sur sa chevelure. 

Lépidoptère

Papillons, page extraite des Costumes parisiens, no 88, par Morgan, 1913

Epingle à cheveux à motif de fleurs, bois sculpté, Chine, années 2000

Parfois même ce sont les boutons, cousus à même le vêtement, qui servent de parure. 

Bouton en forme de papillon, métal argenté, Chine, fin de la dynastie Qing (1644-1911)

Bouton en forme de poisson-dragon, métal argenté, Chine, fin de la dynastie Qing (1644-1911)

Ornement de vêtement traditionnel en métal, Chine, minorité Miao

Epingle à cheveux de style art nouveau en forme de chardon, métal et cristal de roche, dénichée en Chine, mais probablement de facture européenne, 1900

Perle de verre à motif de prunus, peinture inversée, Chine, époque contemporaine

Cette petite bille de verre a été créée pour servir de pendentif. Elle a été peinte à l'intérieur, avec un petit pinceau coudé introduit par le minuscule orifice destiné à faire passer un cordon de soie. Cette technique de peinture inversée a été conçue par les artisans qui réalisaient des flacons à tabac de verre ou de cristal de roche en employant cette même méthode à la fin de la dynastie Qing (1644-1911). Il faut une grande délicatesse et une patience infinie pour parvenir à ce résultat.