Aux XIXe et XXe siècle on collectionne des « curios » - ainsi nommés, à juste titre, puisqu’ils suscitent la « curiosité ». Ces objets exotiques en provenance de Chine ou du Japon, ornés de décors fantaisistes, façonnés dans divers matériaux, dont certains encore méconnus, subjuguent les Occidentaux. Ils provoquent un engouement pour l’Asie, envoûtent les amateurs et influencent profondément les arts graphiques européens.

Mandarin à la mandarine avec couvre-chef amovible, porcelaine peinte aux émaux et à l'or, manufacture européenne, XIXe siècle

L’Asie réelle, imitée ou fantasmée devient l’un des sujets favoris. On l’utilise souvent aussi à dessein, au même titre que les « singeries », pour faire passer des messages moqueurs ou critiques de la société et des grands de ce monde. En attendant la rencontre culturelle véritable, plusieurs siècles s’écouleront. Pendant ce temps, nombre de productions artistiques européennes amusantes verront le jour, dessinant des contrées rêvées où toutes les excentricités sont permises !

Stéréogramme avec le Palais lumineux, Exposition universelle de Paris, 1900

Petit carnet de cartes postales détachables sur l'Exposition coloniale de Paris en 1931.

Reproduction du temple d'Angkor Vat à l'Exposition coloniale de Paris en 1931.

Pavillon de l'Annam, section de l'Indochine à l'Exposition coloniale de Paris en 1931.

Les expositions universelles ou coloniales ont aussi grandement contribué à construire une image biaisée de l'Asie.

Boîte à biscuit en fer blanc à décor imitant un laque japonais, production européenne, années 1920 ou 1930

Marque-page publicitaire pour un marchand d'étoffes, Suisse, Genève, années 1920

Quelle belle surprise que de découvrir ce signet qui raconte la mode des années folles glissé dans les pages d'un livre d'occasion. On y constate l'influence du kimono dans la forme de ce large manteau enveloppant.

Modèle pour kimono à motif de chrysanthèmes, estampe tirée d'un catalogue d'une maison de couture, Japon, ère Taishô (1912-1926)

Modèle pour kimono à motif de chrysanthèmes, estampe tirée d'un catalogue d'une maison de couture, Japon, ère Taishô (1912-1926)

Dans les premières décennies du XXe siècle, les femmes européennes se rêvent un peu orientales. Cette tendance se trouve largement exploitée par les créateurs de mode, de textiles, d'ameublement et de cosmétiques qui leur apportent ce parfum exotique qui les séduisent tant!

Boîtes à poudre du parfumeur Coty avec un motif de houpettes imitant les laques japonais, Paris, années 1930

Boîte à poudre de riz à motif japonisant, Grenoville, Paris années 1920

Couverture d'un numéro de Harper's Bazaar, Juin 1931

Pendant la période des Années folles, la Chine et le Japon étaient particulièrement "tendance". Dans le domaine de la mode, la suppression du corset et l'avènement du kimono ont libéré le corps de la femme. Dans la décoration d'intérieur, les papiers peints et les textiles d'ameublement se parent de lotus et de pivoines multicolores. Les femmes jouent à se dissimuler derrière des éventails ou des paravents. Il n'est donc pas si étonnant de découvrir que le numéro du mois de juin 1931 consacré à la mode du début de l'été présente une femme dont le visage rappelle les traits de Bouddha en train d'admirer des petits poissons dorés de Chine...

Assiette avec paysage chinois de style "Willow pattern", porcelaine et bleu de cobalt sous couverte avec filets dorés, Angleterre, XXe siècle d'après un modèle du XVIIIe siècle

Le motif dit "du saule pleureur" est une interprétation anglaise libre d'un décor chinois. Si on ignore son auteur original, cette composition a ensuite connu un tel succès qu'on la retrouve sur des services du XVIIIe siècle à nos jours. Quelle belle surprise d'en découvrir un exemple au fond d'un carton de pucier!

Modèle original du "Willow pattern", made in England.

Plat couvert de Monts Fuji, porcelaine peinte en bleu de cobalt sous couverte. Japon, XXe siècle

Paire de petits chiens de fô ou shishi, porcelaine à couverte bleue, Thaïlande, années 1960

"Bob in China" est un livre de conte rédigé en langue néerlandaise et publié dans les années 1890. Il fait le récit des aventures d'un jeune homme dans un empire encore bien mystérieux. Cet ouvrage richement illustré d'images colorées rehaussées d'or a du faire vibrer l'imagination de bien des enfants. 

"Bob in China", chinoiserie, livre de contes en langue néerlandaise, Pays-Bas, années 1890 probablement

"Bob in China", années 1890 probablement

"Bob in China", années 1890 probablement

"Bob in China", années 1890 probablement

"Bob in China", années 1890 probablement

"Bob in China", années 1890 probablement

"Bob in China", années 1890 probablement

Il existe de véritables "bijoux" de cette rencontre est-ouest comme c'est le cas de Tarzan et les Chinois qui date de 1938. Quelque peu prémonitoire, cet épisode raconte comment, au beau milieu de l'Afrique, Tarzan découvre soudain une civilisation inattendue, isolée par une grande muraille... Entre le mythe du bon sauvage et les fantasmes sur les Chinois, ce récit mériterait certainement une étude plus poussée. 

Un épisode des aventures de Tarzan qui date des années 1938

Tarzan et les Chinois, extrait

Tarzan et les Chinois, extrait

Tarzan et les Chinois, extrait

Tarzan, qui s'est introduit illégalement dans le royaume interdit, est condamné à mort. Toutefois l'empereur, magnanime, décide que la peine ne peut être exécutée tant qu'il n'aura pas appris le Chinois pour saisir pleinement le sens de son châtiment. C'est donc la jeune princesse qui se charge d'instruire le prisonnier. Elle succombera aux charmes de l'homme-singe et lui, sauvera l'empire de ses ennemis - ce qui lui vaudra finalement la vie sauve. 

La manufacture de porcelaine située à Langenthal débute sa production en 1906. Cette maison proposait surtout, dans un premier temps, des services destinés à l'hôtellerie et à la restauration avant de créer des modèles qui sauront aussi conquérir les ménages helvètes. On y trouve des gammes extrêmement variées, des décors asiatiques en vogue dans l'entre-deux-guerres, aux motifs ruraux reflétant la vie simple et tranquille de la campagne suisse. Pour beaucoup, ces dessins rappellent encore les tables garnies de leurs grand-parents.

Service "japonais", porcelaine imprimée, peinte aux émaux et à l'or, manufacture de Langenthal, Suisse, années 1930

Détail le transport en pousse-pousse

Détail

Détail la musique

Détail, le thé en musique

Marque Langenthal, Suisse

Soucoupe aux oies, porcelaine imprimée, manufacture de Langenthal, années 1950

Soucoupe aux chèvres, porcelaine imprimée, manufacture de Langenthal, années 1950

Soucoupe aux coq, poules et poussins, porcelaine imprimée, manufacture de Langenthal, années 1950

Soucoupe au petit train, porcelaine imprimée, manufacture de Langenthal, années 1950

Dans la première moitié du XXe siècle et suivant la vague de la mode européenne pour tout ce qui était exotique, les fours japonais ont produits de nombreux services à thé destinés à l'exportation. 

Détail du service japonais ci-dessous, années 1920

Le jeu des couleurs et des motifs de la soucoupe qui suggère un soleil rouge dont les rayons irradient faisant allusion au drapeau japonais n'est certainement pas fortuit. En outre, les particularités du dragon au regard ténébreux, abrité sous d'épais sourcils, est typique du répertoire nippon, emprunté à un genre chinois du XIIe siècle.

Soucoupe et tasse assortie à motifs de dragons, porcelaine peinte aux émaux et à l'or, Japon, années 1920

Soucoupe du service japonais ci-contre, années 1920

La Chine et le Japon continuent d'exercer une fascination certaine, ce qui explique que l'on crée toujours et encore des objets à motifs s'y référant. 

Poissons rouges, carreau de porcelaine peint aux émaux, Europe, Karolina Lehman design, années 2000

Boîte à cigarettes de la marque "petits pandas", aluminium, Chine, province du Yunnan, années 1970 ou 1980

Il est possible de relever ici, comme bien souvent, une tentative d'adaptation ratée de la marque pour se rendre disponible à l'exportation. En effet les "Petits pandas" ont été traduits en anglais par "Lesser panda".

Bol en porcelaine à motif de petits pandas parmi des bambous, Japon, époque contemporaine