Au XIXe siècle, les Occidentaux confinés, bien malgré eux, dans la région de Canton, génèrent une production artisanale locale qui leur est destinée. Les fameuses peintures dites « de Canton » font partie de ces souvenirs que l’on ramenait volontiers. Jolies, peu coûteuses et faciles à transporter, elles représentaient divers aspects de la Chine que l’on découvrait, un peu à la manière des cartes postales. Ces œuvres étaient souvent ramenées pour partager son expérience, ou offertes en cadeau, et participaient ainsi à la diffusion de nouvelles images de la Chine en Europe.

Deux jeunes femmes dans leur intérieur, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Femme en train de choisir un ornement avec un papillon, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Ces illustrations étaient souvent réunies dans des albums reliés, couverts de soie brochée. Les sujets représentés sont variés, on y trouve à la fois des personnages, des paysages, des objets, des scènes de rue, des métiers, des déités, des animaux, des fruits ou des fleurs. Leur large diffusion en Occident a beaucoup inspiré les créateurs de toutes sortes qui découvraient ce nouveau monde, émerveillés. On reconnaît d’ailleurs une certaine parenté de ce genre avec le décor miniaturisé des montres peintes aux émaux, issues d’ateliers européens, et qui inondent en retour le marché chinois. Ces peintures cantonaises, rapportées en Europe, semblent avoir servi de modèles aux émailleurs qui les reproduisaient sur des boîtiers de montres par la suite destinés à séduire les Célestes.

Chinois en train de couper une boule d'opium, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Réalisées à la gouache, à l’aide d’un pinceau très fin permettant une miniaturisation des détails, ces peintures possèdent des couleurs éclatantes et offrent un effet de profondeur étonnant. On les décrit souvent, à tort, comme étant produites sur du « papier de riz ». Il s’agit en fait ni de papier, ni de riz, mais de la partie intérieure de l’écorce d’un arbre, le Tetrapanax papyrifera, coupée en de très fines feuilles. La texture opaque de ce support particulier permet de jouer sur l’application de couches au revers et à l’avers, offrant cette impression de profondeur recherchée.

Deux jeunes garçon s'amusant lors de la fête des lanternes, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Fête des lanternes, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Plateau de métal émaillé (détail) à motif de lanternes et de prunus en fleurs pour le Nouvel an, Chine, années 1970

Jeune garçon avec une lanterne en forme de poisson, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Jeune garçon avec une lanterne de papier peinte, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

En Chine, les lanternes font partie intégrante des festivités du Nouvel an, tout comme les lampions sont associés au 1er août chez nous. Elles adoptent des formes variées, sont couvertes de motifs divers et colorés pour le plus grand bonheur des enfants. La fête des Lanternes où l'on défile la nuit au clair de lune est particulièrement appréciée. 

Femme chinoise à petits pieds, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Mandarin avec son bonnet à oreilles, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Ces images proviennent d'un carnet portant une dédicace particulière: " Prix d’écriture au fanfan chéri Madeleine, de la part de son petit père". Il s'agissait donc probablement d'un cadeau très particulier offert à une jeune fille de la part de son père en poste en Chine. L'ensemble comporte un très grand nombre de vignettes, principalement illustrées de personnages.

"L'art cantonais n'a peut-être pas conquis les collectionneurs les plus connaisseurs, mais il a charmé tant d'acheteurs de curiosités!" mentionne Jules Gautier dans Jonques et pagodes, Jean Le Marigny, La Seyne-sur-Mer, en 1934. 

Couple de tourterelles tigrines, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1830

Gobe-mouches de paradis, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1830

Couple de canards mandarins, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Paire de cailles, dont une gobant un insecte, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1830

Paire d'oiseaux non encore identifiés, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1830

Couple de faisans dorés de Chine, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

En mettant pied sur le sol chinois au début du XIXe siècle, les Européens découvrent quantité d'essences et d'espèces exotiques dont ils ignoraient tout. Parmi elles, le faisan doré de Chine - un bel oiseau aux longues plumes multicolores - qui pourrait d'ailleurs bien être à l'origine de certaines caractéristiques physiologiques du phénix de la mythologie chinoise.

Paire de paradisiers de l'empereur Guillaume, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Paire de pigeons, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

La série ci-dessous est tirée d'un même recueil présentant des femmes occupées aux travaux du textile, de la couture et de la broderie. 

Femme chinoises en train de broder un lé de tissu, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Femme chinoise en train de coudre, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Photographie représentant une tisserande à son métier, Chine, années 1890

Femme occupée à son métier, magazine du style "Modes et Travaux", Japon, années 1930

Jeune femme préparant des navettes pour le tissage, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Jeune femme aux travaux de tissage, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Jeune femme en train de former un chapeau, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Jeune femme occupée à travailler à la manière d'une dentellière, peinture dite "de Canton", gouache sur papier de riz (Tetrapanax papirifera), Chine, Canton, années 1850

Chapeau chinois traditionnel, bambou tressé et cousu, Chine, époque contemporaine

Différents fuseaux de bois sculpté destinés à la confection de la dentelle, France, début du XXe siècle

Boite en métal de la marque "Le Fil au Chinois", France, début du XXe siècle

Il est amusant de relever des liens précoces et inattendus entre le nord de la France, pays des dentellières, et le Céleste empire. Une fabrique de fils pour broderie et textiles divers est en effet mise sur pied à Lille dès 1847, dont le nom enregistré sera : "Le fil au Chinois". La spécialité qui fera son succès est le "fil d'or", associé au pays de cocagne qu'est la Chine bien sûr.

Dénomination des couleurs traditionnelles chinoises

Liste des couleurs traditionnelles chinoises. Soit dans le sens de la lecture, de gauche à droite et de haut en bas: 绛紫 - jiangzi - rouge profond; 秋香色 - qiuxiangse - couleur des récoltes (de l’automne); 竹青 - zhuqing - vert bambou; 艾绿 - ailü - vert armoise; 胭脂 - yanzhi - rouge cochenille; 赤 - chi - rouge; 黛蓝 - dailan - bleu foncé; 琥珀 - hupo - couleur ambre; 绾 - wan - couleur lien (corde nouée); 檀 - tan - couleur du bois de santal; 月白 - yuebai - blanc clair-de-lune; 妃色 - feise - couleur concubine (?); 茶色 - chase - couleur thé; 炎 - yan - couleur des flammes; 黛 - dai - couleur du fard noir (pour les sourcils); 靛青 - dianqing - bleu indigo; 鸦青 - yaqing - bleu/noir corbeau; 水绿 - shuilü - vert d’eau; 黎 - li - couleur des cheveux (noirs); 茶白 - chabai - couleur thé blanc. 

Liste des différents types de poils employés dans la fabrication des pinceaux chinois traditionnels

Pinceaux chinois, en bois sculpté et gravé, corne de buffle et poils de chèvre

Carte du continent eurasiatique et de ses routes maritimes, Bibliographisches Institut, Leipzig, 1905